Concert le 11 mai à 20h15 au théâtre des Martyrs à Bruxelles avec Jean Philippe Collard-Neven

Tout finit en chanson (même les révolutions!)
Des chants d’ici et d’ailleurs de peuples en révoltes – cris et rêves d’un autre monde – revisités.
Maxime Gorki est emprisonné pour ses positions progressistes lorsqu’il écrit Les enfants du soleil, durant la révolution russe de 1905. Et de tout temps les révoltes populaires ont inspiré chansons, poèmes, pièces de théâtre qui devenaient la voix de peuples en colère. Nous vous invitons à une cartographie des grands chants de contestation depuis Le temps des cerises de la Commune au El pueblo unido jamás será vencido que chantait le groupe chilien Quilapayún en 1973, sans oublier le répertoire des Chœurs de l’Armée rouge et le Hasta siempre cubain, proposés dans des arrangements originaux pour quatuor vocal et piano.

Soumaya Hallak, Soprano
Emilie Tack, mezzo
Lorenzo Carola, ténor

Réservations

http://theatre-martyrs.be/billetterie/

 

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d bloggers like this: